Dans nos maisons, nos restaurants et d’autres endroits, elles sont présentes. Nous les consommons si souvent. Ce sont elles qui font notre quotidien. Mais savons-nous seulement de quoi elles sont constituées : les boissons gazeuses ? Non non…elles ne contiennent pas de gaz liquide. Alors de quoi s’agit-il ?

Les composants des boissons gazeuses

Appelées encore boissons carbonatées, ces boissons sont composées évidemment d’eau, nous avons aussi un ajout de dioxyde de carbone (CO2) qui peut provenir d’une source minérale, être obtenu par fermentation ou ajouté artificiellement. La présence d’ions hydrogénocarbonate et carbonate n’est pas non plus à négliger. Comme différentes boissons, on a : l’eau gazeuse, le cola, la bière, le cidre, le soda, le champagne. Ah ! Quelle douce alchimie, que ces composés de chimie…

Comment ça marche ?

Boire une boisson gazeuse procure une telle sensation de bien-être…surtout quand s’éclatent les bulles dans la bouche. Cela est la conséquence de la gazéification, résultat de la dissolution du dioxyde de carbone dans de l’eau ou toute solution aqueuse. En principe, le dioxyde de carbone ne peut se dissoudre dans l’eau. Mais pour y arriver, les fabricants ont dû fortement pressuriser les bouteilles de boissons et les conditionner à basse température. De ce fait, beaucoup de molécules de CO2 seront captées par les molécules d’eau. Il est important que la cannette soit bien hermétique afin de condenser une grande pression et empêcher que les molécules de CO2 restantes s’évaporent.

Le goût fait la différence

Vous le remarquerez, le goût d’une boisson gazeuse est toujours meilleur, comparé à une boisson qui a perdu son gaz et bien sûr son pétillement. Les bulles n’y sont pour rien. Il s’agit en fait d’une sensation de brûlure sur la langue, quoique légère créée par l’acide carbonique dilué dans les boissons gazeuses. Cependant, une fois le gaz de la boisson perdue, ce sentiment de frissons disparait, puisque la cannette ouverte laisse s’échapper le CO2.