Boire une tasse de café chaque matin donne du tonus pour bien démarrer la journée. Mais, lorsque le café est de mauvaise qualité, on ne prend pas souvent du plaisir à le déguster. Pour maintenir l’arôme du café, il est préférable de moudre les graines soi-même. Mais pour ça, il faut d’abord connaître les différents types de moulin à café.

Les caractéristiques d’un bon moulin à café

Pour bien moudre les graines de café, il faut que la mouture soit fine afin que l’extraction de la poudre soit homogène. Si la mouture est de grande taille, le café obtenu après l’extraction sera partiellement infusé au cours de la préparation. Retrouvez d’info supplémentaire ici.

Les types de moulins à café

Le moulin à lame

Très bruyant, il ne dispose pas d’option pour régler la taille de la mouture. Les graines de café ne sont pas broyées, mais juste tranchées. Le résultat obtenu n’est donc pas homogène et cela a un impact sur la qualité du café. Il est plus amer que d’habitude.

 

Le moulin à meule

On distingue le moulin à meule plate et le moulin à meule conique. Chacun de ces deux types de meules présente des avantages et des inconvénients.

Le moulin à meule plate

Très rapide pour broyer les graines de café, il n’est pas très bruyant et permet d’obtenir une homogénéité des graines moulues. En plus d’être encombrant, ce type de moulin coûte un peu cher

Moulin à meule conique

Malgré sa lenteur, il dispose d’une bonne mouture. Peu encombrant, il ne coûte pas cher, contrairement au moulin à meule plate.